On sait tous que le lancement de Google TV n’a pas été le plus réussi de ces dernières semaines, avec l’arrêt de la production du Logitech Revue, l’ordre donné aux constructeurs d’électronique grand public de ne pas montrer leurs produits Google TV au CES, le bloquage des vidéos par les grands studios et j’en passe.

On sait aussi que chez Google la riposte s’organise, une équipe travaille à plein temps chez eux sur l’interface mais apparemment également sur d’autres sujets. On apprend que la plateforme Google TV va changer de processeur, et laisser tomber l’Atom CE4100 pour un processeur ARM similaire à celui utilisé dans l’Apple TV (et dans l’iPhone, iPad and co). Maintenant on peut toujours se poser une question :

« Mais ça change quoi au juste ? »

D’une part Google laisse tomber Intel faisant pourtant partie du groupement Google TV, c’est aussi un sale coup pour Sony et Logitech ayant déjà annoncés / construits des produits autour de la plateforme définie il y a quelques mois.

D’un autre côté, cela remet en cause le coût jusqu’alors prohibitif des produits Google TV, qui permettrait enfin à Google d’aller chatouiller Apple en proposant pourquoi pas, un produit moins cher, et donc potentiellement une meilleure pénétration du marché qu’aujourd’hui. Cette arme pourrait également permettre à Google de commencer à discuter avec les networks américains et européens avec des chiffres plus parlants.

Le produit ainsi conçu pourrait également perdre de ses fonctionnalités, la Revue était capable par exemple de recevoir une webcam USB, mais aussi d’exécuter du Flash sans souci… De ce point de vue, le processeur ARM pourrait se montrer un peu « limite », il faudra donc qu’il soit assez costaud pour faire autre chose qu’une copie d’Apple et continuer à avoir les mêmes avantages que les premières Google TV.