Google travaille actuellement sur une refonte majeure de YouTube pour tenter de se positionner en vue de l’explosion des ventes de TV connectées.

C’est le Wall Street Journal qui nous fait part de l’information : YouTube voudrait concurrencer les chaînes de télévision, et est en train de revoir son interface afin de garder les utilisateurs plus longtemps sur le site et convaincre les publicitaires que le public est bien au rendez-vous.

Des chaînes thématiques pour une approche plus en phase avec les TV

Le site a prévu une série de changements sur sa page d’accueil pour mettre plus en valeur des « chaînes » autour de thèmes comme le sport ou bien encore l’art. Une vingtaine de ces chaînes contiendront du contenu produit spécifiquement pour celles-ci. Le budget alloué à leur création s’élève à 100 millions de dollars. Ce contenu plus « pro » ayant pour but de faire revenir les utilisateurs plus fréquemment.

Un responsable de Youtube, interrogé par le Wall Street Journal, a démenti cette nouvelle stratégie, tout en affichant clairement que 2010 a été une année incroyable pour Youtube en terme d’augmentation de son audience.

Le site avait déjà lancé il y a moins d’un an une version « Leanback » avec une interface qui se voulait déjà plus proche de la télévision, l’interface plein écran reprenait le même contenu que la version classique mais avec un fond noir et moins de fonctionnalités, ce qui va tout à fait dans le sens d’une utilisation avec télécommande sur un téléviseur de salon (vous pouvez essayer Leanback en visitant ce lien : http://www.youtube.com/leanback).

Faire progresser l’audience pour concurrencer les chaînes traditionnelles

YouTube a fait appel a des agents hollywoodiens afin de voir si leurs clients étaient prêts à créer des chaînes sur YouTube. Les discussions étant plus orientés vers des producteurs ou des boîtes de production que vers des acteurs isolés. Le but affiché : récupérer du contenu et faire progresser le temps passé sur le site qui est aujourd’hui en moyenne de 15 minutes par jour et par utilisateur.

Pour rappel YouTube est aujourd’hui le site numéro 3 dans le monde en nombre de visiteurs uniques mensuels, et a généré l’année passée 544 millions de dollars en revenu net, 800 millions sont visés pour l’année 2011.

Faute d’avoir pu signer les accords nécessaires pour la diffusion de programmes en Europe (et ailleurs), Google est simplement en train de court-circuiter les réseaux de distribution classiques pour en devenir un, et de quelle taille : une récente étude a montré que 7,6 millions de foyers français pourraient être équipés de TV connectées en 2012, contre 42% environ des foyers dans le monde pour 2014.