AppleInsider nous informe que le New York Times et le Wall Street Journal ont testé Google TV.

Le premier accuse la Google TV d’être complexe et d’avoir fait un pas dans la mauvaise direction, tandis que le deuxième annonce que Google a loupé le coche… voyons leurs avis plus en détails.

L’avis du New York Times

Dans son test de la plateforme Google TV, David Pogue du New York Times l’a appellé « un énorme pas dans la mauvaise direction : vers la complexité ». Pour donner un exemple de la complexité de Google TV, Pogue a cité entre autres la télécommande qui accompagne la Sony Google TV 46″ qui a des dizaines de boutons, dont un clavier QWERTY.

Le résultat au niveau de l’interface lui a paru frustrante. « Le problème de l’approche open (source) de Google, est qu’elle amène inconsistance et chaos ». Par exemple, la télécommande Sony dispose de deux boutons « OK », mais il faut parfois utiliser l’un, parfois l’autre.

Pogue assure que la plateforme « n’est pas faite pour les utilisateurs lambdas », mais admet que les technophiles et autres geeks pourraient la trouver intéressante. Cependant la promesse qui était d’amener l’internet dans les salons est « manquée ».

Enfin, il est déçu par le fait que la plupart des Cablo-Opérateurs et Hulu empêchent toute lecture de vidéos depuis leurs sites pour les Google TV, pense que les utilisateurs ne sont pas habitués à des temps de chargement aussi longs, des « plugins » manquants, et autres joies. Pogue se demande donc si nous « avons vraiment besoin de payer des centaines de dollars pour apporter cette espèce d’appareil bancal à nos TV ».

L’avis du Wall Street Journal

Walt Mossberg du Wall Street Journal a étiqueté Google TV comme un produit « geek » plutôt qu’un appareil se destinant à la masse.« C’est trop compliqué » a-t-il déclaré.

Malgré le fait que Google TV soit construit autour des fonctionnalités de recherche, Mossberg a trouvé le process pour rechercher et lire une vidéo « frustrant », découvrant par la même occasion que Google TV ne supportait pas encore le format Quicktime, ce qui met un bémol sur la position de Google clamant haut et fort que la plateforme supporte « tout » l’internet.

L’écran d’accueil lui est apparu très confus, avec des catégories qui se recouvrent comme la « File d’attente » et « Favoris » (bookmarks), ou encore « Spotlight » et « Applications ».

Il a conclu en jugeant Google TV comme un produit 1.0, et que Google aurait besoin de temps pour améliorer.

Un pas en arrière, ou dans la mauvaise direction…

Pas très positifs, ces avis et clairement à l’encontre des propos du PDG d’Intel, Paul Otellini, qui critiquait l’Apple TV comme beaucoup trop simpliste, donnent pour le moment raison à Apple, son interface étant simple et l’appareil très accessible par son prix.

Cependant le responsable produit de Google a avoué que la société avait une équipe dédiée à travailler sur les évolutions du produit. Nous attendons les prochaines mises à jour pour nous faire un avis définitif et vous, partants pour la Google TV ?