Au fil de l’émergence de nouveaux modèles de TV connectées, chacun y va de son interface, de son système, mais Philips change la donne à Berlin lors de l’iFA 2011 en annonçant le développement d’une plateforme commune de Smart TV avec Sharp Loewe et maintenant LG.

Philips, par son histoire, sait qu’une technologie ne fonctionne que si elle est adoptée en masse, pour avoir vu le semi échec du CDi (i pour interactif, un des premiers systèmes multimédias), et le succès du fulgurant du CD et du Bluray en collaboration avec Sony. Pas question donc, de se laisser dépasser par les événements pour la TV interactive !

L’an dernier un consortium avait donc été créé avec Sharp et Loewe afin de proposer une plateforme et des technologies communes misant sur le HTML 5 (c’est tendance), le CE-HTML et le standard HbbTV pour la transmission de flux interactifs, le kit de développement (ou SDK) est annoncé pour le mois prochain et permettra aux éditeurs de développer pour 4 grandes marques à la fois.

Philips annonce également que la porte n’est pas fermée aux autres constructeurs qui voudraient rejoindre initiative.

Vers un futur standard ?

C’est bien cela dont il est question, aujourd’hui toutes les plateformes ont leur spécificités, leurs langages différents, des fonctions spécifiques, en bref il est difficile pour un éditeur de pouvoir couvrir tout le spectre des plateformes dispo sans perdre son temps et son argent pour un bénéfice pour le moment plus fantasmé que réel.

Partant sur cette lancée, Philips a annoncé une mise à niveau de l’interface de Smart TV dont plusieurs outils pratiques pourront être utilisés : SimplyShare (un outil de partage), Control (une télécommande sous iOS et Android), Net TV (le programme de services en ligne) et Program (un guide interactif des programmes), la nouvelle interface est disponible pour tous les téléviseurs des gammes 6000, 7000, 8000, 9000 et sur les gammes Platinum et Gold, ainsi que sur toutes les TV connectées vendues à ce jour par le fabricant.

Pour le moment, un autre standard semble sur le point d’emporter les suffrages (sur le papier) : Android. Google a toutes les cartes en main pour bénéficier d’un catalogue d’applications dont beaucoup pourront être communes avec la plateforme qui tourne sur Smartphone et Tablettes. Sony et Logitech l’ont déjà adopté et malgré l’échec de la première génération, une deuxième génération plus accessible, notamment grâce à un partenariat avec Samsung pourrait bien changer la donne dans quelques mois.

Et l’Apple TV dans tout cela ? Sans annonce de la part d’Apple d’aller plus loin dans les services interactifs, une avancée qui prendrait la forme d’un système plus évolué basé sur iOS pour rendre accessible son catalogue d’applications, la marque restera cantonnée à son Hobby et pourrait bien louper le coche de la TV interactive.